Lit à baldaquin

Randonnée du Dimanche 1er septembre 2013. Forêt de St Germain-en-Laye – 22km.

Dans le parc du château de St Germain-en-Laye, Monsieur Møøchagøø avait cru voir un lit à baldaquin au milieu d’un bassin.

Moi je n’avais rien vu ; le bassin était vide et ne reflétait que le ciel. J’essayais de le raisonner. Il était victime d’un concept vague, le concept de « lit à baldaquin au milieu d’un bassin ».

Le philosophe Dummett*, nous assure que « certains concepts ont un vague indéracinable. Non que nous ne pourrions les aiguiser, si nous le souhaitions ; c’est plutôt qu’en les aiguisant, nous détruirions ce qu’ils ont précisément à dire ».

Je n’eus aucun succès. Il dit : « C’est à vous dégoûter de tenter de vous convaincre. On pourrait se demander si vous n’avez pas une démarche de déconditionnement de vos lecteurs, car tout ceci va se retrouver dans un de vos billets farfelus, bien sûr.»

Pour l’aider à surmonter ces instants douloureux, près de la Mare aux Canes, je lui montrais une petite fille sur son vélo, avec un porte-poupée et une poupée. Il n’y a pas de bonne ballade sans poupée.

Certains lecteurs à l’esprit facétieux me diront qu’il n’y avait nulle petite fille, et j’étais à mon tour victime d’une illusion ou d’un concept vague. Mais ce n’est pas un billet irréfléchi ; il y avait bien une petite fille (avec son frère et son papa qui lui disait : « Mais, bon sang, regarde devant toi »).

Deux promeneurs avec une dizaine (!) de chiens loups divagants, nous ont fait prendre la tangente et rejoindre le Sentier des Oratoires où se trouve la Vierge des Polonais (et pas des autres).

A certains moments, aux endroits où il y avait des ronciers avec des mûres, il fallait se frayer un chemin parmi les promeneurs encombrés de sacs ou de boîtes en plastiques : « Pardon, nous ne faisons que passer. Ah, délicieux ! Non madame, je ne vous ai pas pris une mûre ! Pardon.. »

Nous avons déjeuné sur un banc  à l’Étoile du Chêne Capitaine, lieu de passage de nombreux cyclistes et promeneurs, rien que pour profiter du spectacle.

Belle journée !

* Michael Dummet (1925-2011)

 

 

un  compteur pour votre site 1701873008. (Messagerie : ekand4460@yahoo.fr)

Publicités

13 réflexions au sujet de « Lit à baldaquin »

  1. j’espère qu’il n’y avait pas une chasse, un château, des chiens brrr je n’aime pas la chasse, enfin aux photos si ..Il y a bien un lit à Baldaquin je l’aperçois…

    • Le problème, c’est que les deux fâcheux sont très copains avec elle. C’est déjà assez pénible de voir leurs commentaires mielleux chez le Gnome, mais c’est le Gnome.. Alors je préfère faire une impasse sur un certain nombres de blogueurs. De toutes façons je suis en train de découvrir des nouveaux blogueurs avec qui je verrais s’il y a des affinités. 🙂

  2. C’est vrai que c’est l’époque des mûres, même en Bretagne. Pas trop prudent de ramasser les mûres sur les ronces basses (risque d’intoxication aux crottes de renard).

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s