Chutes

Monsieur Møøchagøo sirotait un diabolo-grenadine d’un air dégagé. Il m’avait avoué que son rêve d’enfance avait été d’élever des ragondins en Patagonie. Pour l’instant, il avait un nouveau projet, tourner un film d’horreur ; mais il manquait cruellement d’idées.

J’avais justement une idée à lui soumettre. Il devait imaginer un homme fuyant sur les toits, comme dans Vertigo de Hitchcock. A un moment il dérape et se rattrape à une gouttière qui se casse et présente une aspérité pointue.

L’homme se raccroche aux débris de la gouttière en tirant la langue dans l’effort. Il finit par glisser, sa langue reste empalée sur le morceau pointu de la gouttière. Tous les organes internes restent avec la langue, pendant que la peau et le squelette tombent au sol.

« C’est pas mal comme idée, hein ? Qu’en pensez-vous ? »

Il resta un moment estomaqué : « Votre ébauche de scénario est sidérante. Votre voisine dirait finement : « Il ne faut pas se tordre les intestins là-dessus ». Je vais y réfléchir. »

Pour détendre l’atmosphère je lui dis que dans Vertigo, la scène inaugurale de la poursuite sur les toits, se termine par un gros plan sur la tête de James Stewart accroché à une gouttière, après la mort par chute mortelle, du policier qui voulait l’aider.

Et puis, subitement, sans aucune explication, on voit James Stewart chez lui en train de mettre sa canne en équilibre sur son doigt. Un raccourci extraordinaire dont aucun critique cinématographique n’a jamais parlé.

Monsieur øchagøo m’a répondu qu’il détestait ce film qui n’a pas de happy end, et a même une fin des plus cyniques, car James Stewart s’estime guéri après la mort tragique de Kim Novak.

Belle journée !

vertigo-stewart

un  compteur pour votre site 1861682702. (Messagerie : ekand4460@yahoo.fr).

Publicités

11 réflexions au sujet de « Chutes »

  1. Entre le film d’horreur et la Patagonie bien équipée je préférerai le froid des glaciers 😉 .
    Une amie avait cette phrase « il ne faut pas se mettre la rate au court bouillon », je vais plutôt mettre mon nez dans le livre « Les orgues de Patagonie » un ouvrage pour rêver.
    Il me faudrait revoir ce film, j’ai un peu oublié la scène, mais il me semble que quelqu’un faisait une chute ? … J’ai la mémoire qui flanche, je m’souviens plus très bien ♪♫♪♫♪
    Bonne journée

  2. Je connais assez peu de films d’horreur qui ont un « happy end » : massacre à la tronçonneuse = non, le retour des morts vivants = non, le prince des ténèbres = non…
    Il y a des colonies de ragondins le long de la Maine, ils ressemblent à des castors avec une queue de rat. Par conséquent, ils plaisent beaucoup moins aux filles…
    😕

  3. C’est plus qu’un film d’horreur, c’est un film gore! Quel scénario horrible!
    Quant à Vertigo, quelle erreur! C’est l’adaptation presque parfaite d’un Boileau-Narcejac (qui sont à mon humble avis les meilleurs romanciers noirs plus que polars français). Evidemment que c’est cynique. Et alors? 🙂

  4. L’idée serait excellente pour un dessin-animé !!!
    Le cinéma d’Hitchcock me glaçe , et m’intrigue ça fonctionne à merveille . Depuis j’apprécie beaucoup Aménabar dans le genre … mais pas souvenir encore de chutes chez lui

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s