Amour et reblochon

Moi : Connaissiez-vous ce remède donné par Flaubert dans Salammbo ? Il suffit de passer « autour du cou un collier d’ambre avec des dents de dauphin, pour bannir les terreurs. »

øchagøø (chantant) : « E lucevan le stelle / Ed olezzava la terra / Stridea l’uscio dell’orto. » *

Moi : Je vois d’après votre humeur que vous hésitez toujours entre l’amour et le reblochon.

øchagøø : « Ignoramus et ignorabimus » **

Moi : Vous ne daignez pas répondre à mes questions ! 

øchagøø : Vous m’avez troublé depuis que vous m’avez dit que l’amour c’est du baratin

Moi : Pour vous distraire de votre trouble – vous allez rire – un des personnages de Robert Musil dans « L’homme sans qualité », affirme que, « La seule femme demeurée pure est celle qui fait décapiter ses amants. »

øchagøø : Quel cynisme !

Moi : Je fais pourtant mes billets de la meilleure manière qui soit, avec un tas de mots et de phrases. Après, je fais du trampoline avec les mots et le phrases, et, hop, le texte apparaît. Simple et efficace !

Belle journée !

* « Les étoiles brillaient, la terre embaumait, la porte du jardin grinça » (Tosca de Puccini).

** « Nous ne savons pas et nous ne saurons pas », Emil Du Bois-Reymond, physiologiste allemand.

decapite-pierre-kara-L-1

Salomé.

un  compteur pour votre site 1870071203. (Messagerie : ekand4460@yahoo.fr).

Publicités

12 réflexions au sujet de « Amour et reblochon »

  1. Tomber sept fois / Et se relever huit. : c’est aussi le thème d’un film formidable avec Denis Podalydes et Julie Gayet.

    Amour ou reblochon? Mmm on n’est jamais déçu par le reblochon…

  2. Quel regard malicieux, jouissif, voire sadique de cette Salomé apportant la tête décapitée encore toute bouclée, comme si elle sortait de chez le coiffeur (et non pas du coiffeur). S’agit-il de très haute gastronomie ?
    😕

  3.  » Je fais pourtant mes billets de la meilleure manière qui soit, avec un tas de mots et de phrases à côté de moi.  » C’est très joli ,  » à côté de moi »
    Ce billet est léger comme le printemps mais j’ai des problèmes de lecture en ce moment . Je lis édredon à la place de reblochon . Remarque pour la voltige c’est plutôt pas mal un edredon

  4. Ce qui m’étonne c’est la construction, composition de la peinture , même le regard se porte dans la même direction que les deux profils… Ce tableau est malgré le thème plus apaisé (façon de parler) que d’autres du même thème… toute façon la guillotine n’existe plus et tant mieux 😉

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s