Meurtres au Louvre – 11

Laissant Alexis lire Winkleman, je m’approchais de Monsieur Moochagoo pour lui faire remarquer que nous n’avions pas, pour l’instant, l’ombre d’une explication.

Nous avions toutes les chances d’être remerciés par l’administration du Louvre et, si ce n’était pas le cas, ce serait très probable dès que les services secrets débarqueraient ici. La Raison d’Etat – l’Etat a ses raisons que la raison ignore, pour paraphraser Pascal – qui forcerait tout le monde à ne pas divulger ces événements, se transformeraient très vite en « secrets d’Etat ».

Monsieur Moochagoo réfléchit longuement, hocha la tête, et regarda pensivement une petite statuette de la déesse Rosmerta (déesse locale de l’Est de la Gaule).

Il me dit :

« Pour l’instant nous ne pouvons énoncer qu’une non explication, ce qui n’est déjà pas si mal.

J’ai bien conscience qu’on nous demande de fournir des explications à des phénomènes qui semblent mystérieux. Pour le sens commun, expliquer, c’est expliquer ces phénomènes mystérieux à l’aide de faits et de principes qui nous sont familiers.

Dans les cas mystérieux du Louvre nous n’avons que des non explications. »

Mes pensées faisaient des noeuds borroméens, ce qui annonçait un blocage partiel de mon esprit, avec un sifflement intérieur. 

Alexis avait ses yeux en zig-zag, ce qui n’est pas bon signe non plus.

(Messagerie : ekand4460@yahoo.fr)

Publicités

5 réflexions au sujet de « Meurtres au Louvre – 11 »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s