Meurtres au Louvre – 18

Sous-sols du Louvre. 7 mars 2057 – 18h.

Oakley Hall a dit dans « Warlock » : « Et tout cela n’a aucune importance, tant qu’il reste du whisky ». J’aurais été d’accord avec lui si j’avais eu du whisky, mais il n’y en a plus depuis que l’Alliance pour la Vraie Foi Créationniste a détruit tous les stocks d’alcool sur les territoires qu’elle a conquis.

De toutes façons, avec notre tenue en nano-céramique, on ne peut boire que ce qu’il y a à l’intérieur de la tenue, et ce sont nos liquides corporels recyclés, la plupart du temps.

Notre chef Sophie Chardrakanta nous avait rassemblé à 18h dans les sous-sols du Louvre (réaménagés après que nous ayons repris cette zone à l’Alliance), pour nous expliquer notre nouvelle mission. Nous étions tous là, six hommes et deux nouveaux robots auxiliaires.

Elle commença : « Nous avons été extrêmement chanceux de ne pas avoir eu dans les environs, leurs nouveaux chars AVARK90, qui peuvent tirer 1000 munitions par seconde à 360°. Nous allons prendre certaines mesures afin de ne jamais rencontrer cette sorte de d’engin dans le futur. Voilà ce que vous… »

Zone de Chatou-Croissy – 20h30

La situation était « uncomfortable », selon Clay Gannon, un brave garçon du Nevada qui s’est tout de suite lié d’amitié avec Monsieur Moochagoo.

Nous sommes contre une base de repli de l’Alliance, où sont éparpillés plus de deux cent chars AVARK90. Je n’aime pas du tout leurs énormes canons pivotants qui s’auto-vérifient en cinq secondes, puis arrosent le terrain. 

Vraiment « uncomfortable » ! La moitié de notre section et un robot, ressemblent à de la salade russe clairsemée. « Sans mayonnaise, mais avec ketchup », précise Monsieur Moochagoo. J’avais décidé de rester ferme, mais mon estomac rend son contenu (immédiatement recyclé par ma tenue en nano-céramique). 

La suie grasse qui tombe à gros flocons va tout rendre noirâtre en dix minutes.

Enfin ! J’ai l’objectif au centre du char, mon casque me signale où est le coeur informatique de la grosse bébête. Je tire avec mon fusil à linéament quantique ; l’AVARK90 s’immobilise, arrose le ciel et s’arrête.

« Ah ! That’s better ! » (Ouf, ça va mieux !), soupire Clay. Le robot auxiliaire me montre notre deuxième « Optimum target » (Meilleure cible). Je déteste obéir à ce robot. Je crois qu’il est snob.

Malgré la suie qui tombe, il ne pleut pas, c’est déjà ça.

dd0ada56e0ad0b5801e4bf7ccfdb7522

(Messagerie : ekand4460@yahoo.fr)

Publicités

8 réflexions au sujet de « Meurtres au Louvre – 18 »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s