Meurtres au Louvre – 27

Grande Galerie du Louvre – 20 mars 2057- Durant la nuit.

Clay Gannon m’expliquait qu’il avait passé une partie de son enfance à Groton dans le Vermont. La route traversait le village d’ouest en est, et il était facile de se repérer si on lui demandait d’aller voir le vieux Jimmy Thornton à l’ouest du village.

Mais après, sa famille s’est installée un peu plus loin, à West Groton, et là, il a eu un peu plus difficultés s’il devait aller à l’ouest de West Groton, qui était – comme son nom l’indique – à l’ouest de Groton, ou encore pire, s’il devait aller l’est de West Groton qui se trouvait assez prêt de l’ouest de Groton, à un point où on ne savait pas si on était à l’est de West Groton, ou à l’ouest de Groton. « Il y avait doute, c’était pas facile, tu comprends ? »

En l’écoutant, je me massais les tempes pour remettre en place mes idées, mais je m’aperçus que je ne savais pas à quelle place étaient mes idées.

Nous étions cachés dans les ruines de la Grande Galerie du Louvre au niveau des anciennes peintures italiennes du XVe siècle.

Sophie Chardrakanta nous avait donné pour mission d’aller voir des intrus qui ne semblaient pas être des combattants de l’Alliance. Si c’étaient des « civils », il fallait surtout ne pas entrer en contact.

Nous n’étions que trois avec Monsieur Moochagoo, mais sans Madame X qui avait dit : « Vous n’avez pas besoin de moi. Vous allez bien vous amuser, vous verrez. »

Sur ces paroles sibyllines nous étions allés nous poster dans la Grande Gallerie. Monsieur Moochagoo avait des jumelles de vision nocturne et observait deux personnes en train de bavarder, dont une habillée bizarrement. Puis deux autres personnes arrivèrent qui en soutenaient une troisième.

Monsieur Moochagoo a dit : « Bon, incident clos, nous nous replions immédiatement, ce sont des civils qui ne sont pas armés. »

De retour dans les sous-sols du Louvre, je lui demandais ce qu’il avait vu. Il me répondit : « Gardez ça pour vous, silence radio sur cette mission. C’étaient nous et Nicolas Poussin. Vous remarquerez que Madame X savait d’avance ce que nous allions voir. » 

Je pensais en moi-même : « Mais qui est donc cette Madame X ? »

 

groton-vermont_47064

Groton.

(Messagerie : ekand4460@yahoo.fr)

Publicités

9 réflexions au sujet de « Meurtres au Louvre – 27 »

  1. >je ne savais pas à quelle place étaient mes idées : Dans l’île Manodo. Quand elles caracolent. Ces idées vous collent. Vous collent à la peau.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s