Meurtres au Louvre – 28

Berlin-Ichthy-600x320

Berlin, Nevada, 22 mars 2112.

Nous étions en 2212 à Berlin, un village fantôme (ghost town) du Nevada. Chers lecteurs, ce n’est pas une blague. Berlin s’est bâti autour d’une ancienne mine, loin de tout. Il ne reste que des baraques en ruines et l’entrée de la mine. On y accède par une longue route en terre.

C’est là qu’on a découvert en 1928 des restes d’ichtyosaures (Shonisaurus popularis), vieux de 180 millions d’années. Pour célébrer cette découverte, on a représenté un ichtyosaure grandeur nature, sur un mur en béton de 15m environ.

Madame X avait choisi cet endroit et cette date, “pour avoir moins de mauvaises surprises, a priori ce sera un endroit calme. C’est parfait pour savoir si la situation s’est améliorée depuis 2057.”

Madame X – notre chef d’équipe, maintenant officielle ; elle pouvait mener des missions indépendantes – nous avait réuni Monsieur Moochagoo et moi.

Elle nous avait dit qu’elle faisait partie des Grands Initiés, comme Nicolas Poussin, qui pouvaient voyager dans le temps, et nous avait envoyé ipso facto en 2112 à Berlin, Nevada.

Nous étions un peu à l’écart et observions à la jumelle les quelques habitations en rondins recouverts de bâches. Les rares habitants – uniquement des femmes et des enfants – étaient habillés de hardes.

Le mur en béton était en partie endommagé depuis qu’il avait été construit dans les année 1980, mais, à notre grande surprise, l’image de l’ichtyosaure était devenue une divinité. Devant le mur, quelques bougies grossières fumaient, à coté d’offrandes. Une femme et un enfant semblaient faire un prière à l’ichtyosaure.

Nous étions vêtus d’une chemise et d’un pantalon en lin avec des espadrilles, et avons pu entrer en contact sans trop créer de panique, en déposant une offrande aux pieds de l’ichtyosaure.

Ils parlaient un mélange d’anglais et d’espagnol et nous avons cru comprendre qu’il y avait eu “mucho bad wars” et que depuis, les hommes mouraient tous vers vingt ans d’un enfermedad-virus.

Nous leur avons laissé des provisions et sommes repartis ; manifestement la situation n’est pas idyllique.

Nous sommes revenus dans les sous-sols du Louvre, à la même seconde même où nous étions partis. Les voyages temporels ont du bon.

(Messagerie : ekand4460@yahoo.fr)

Publicités

4 réflexions au sujet de « Meurtres au Louvre – 28 »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s