Meurtres au Louvre – 33

A l’abri derrière la fumée de l’incendie, nous reprenions notre souffle (tousse ! tousse!), lorsque je faillis avoir une crise cardiaque : Madame X était juste derrière nous dans une superbe tenue noire, avec des bottes en cuir de même couleur, et un chapeau tricorne.

Elle nous fit sortir du Fort par une porte donnant sous les remparts et nous dit : « La mission ne vient que commencer ; nous partons pour Maracaibo. Ce n’est qu’à vingt cinq miles nautiques, par le chenal qui mène au Lac Maracaibo. »

Devant nos réserves, à la suite des épreuves que nous avions connu, elle dit : « En voilà des mauviette ! En navigant nous parlerons de la mission – du moins ce que je peux vous en dire. »

Nous sommes montés dans une petite barque à une voile, qui nous a acheminé par le chenal vers la ville de Maracaibo. Monsieur Moochagoo s’occupait de la voile et moi du gouvernail. J’ai eu du mal à le trouver.

Madame X, après m’avoir félicité d’avoir enfin trouvé le gouvernail, nous a expliqué que nous étions ici, en 1667, au moment de l’attaque de l’Olonnais, car c’était une période favorable pour passer inaperçus et retrouver la personne qui avait déposé au Louvre les papiers « Signé : Khaos », avec les reproductions de la peinture de Zhu Derum intitulée « Hunlu tu » [Chaos Primordial]. 

Rappelons que cette personne avait créé les événements étranges du Louvre, en se servant des phénomènes annexes (ou bugs temporels) de la faille temporelle que les Grands Initiés utilisaient.

La personne en question était à Maracaibo en ce moment. Nous allions la piéger en profitant des désordres à venir.

Je ne m’en souviens plus très bien, mais Madame X a sorti d’une bâche, une bouteille de rhum, et nous fit boire au goulot une gorgée ou deux, « pour vous remettre ; ça fait du bien un petit coup de rhum ».

Une heure après, la bouteille était vide. Madame X assurait la navigation pendant que Monsieur Moochagoo et moi chantions à tue-tête sur le chenal :

« Fifteen men on a dead man’s chest
Yo ho ho and a bottle of rum.

Drink and the devil had done for the rest
Yo ho ho and a bottle of rum… »

rhum

Dessin de Marc Davis (1913-2000), illustrateur de Disney.

Publicités

4 réflexions au sujet de « Meurtres au Louvre – 33 »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s