Meurtres au Louvre – 39

La situation n’était pas à notre avantage, c’est le moins qu’on puisse dire.

Monsieur Moochagoo m’a fait remarquer que je claquais de nouveau des dents, alors que la température ambiante était au dessus de 35°C.

Je lui répondis que j’allais tenter de retrouver mon calme au Bureau des Objets Trouvés de Maracaibo.

Je rétorquais que je me sentais comme Bugs Bunny, coincé par le fusil du chasseur Elmer Fudd.

L’homme en bleu commençait à s’impatienter : « C’est pas fini les deux Laurel et Hardy? Je sais que vous venez de la part de cette charmante Madame X qui n’a pas supporté mes facéties au Louvre en 2015. La pauvre, elle a ses nerfs. »

J’aurais pu dire : « Nous allons attendre à l’extérieur« , mais, hélas, nous étions déjà à l’extérieur.

Nous fûmes sauvés par le gong, enfin presque. Une trentaines de pirates arrivèrent dans la cour, très imbibés de rhum. Ils virent immédiatement que trois des leurs avaient été abattus.

Comme dit ma voisine, l’union fait la force ! Le personnage en bleu abaissa son fusil et nous dit : « Nous règlerons nos comptes plus tard ! Ces gars là sont féroces et absolument incontrôlables. Suivez-moi ! »

Nous avons couru vers la maison et – une fois dedans – nous sommes précipités dans une cave voutée, après avoir fermé la porte d’entrée derrière nous.

Nous entendîmes des coups sourds, puis les hurlements des pirates quand ils défoncèrent la porte.

hqdefault

Publicités

5 réflexions au sujet de « Meurtres au Louvre – 39 »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s