Meurtres au Louvre – 42

Dans une ville envahie par des pirates, avec de nombreux incendies et des destructions de toutes sortes, je commençais à regretter ma voisine lorsqu’elle me racontait ses stages de Poésie Moldave avec un professeur de Singapour.

Nous revenions vers la maison coloniale où Madame X nous avait amené, après que nous nous soyons échappé du Fort San Carlos de la Barra. Il fallait éviter les bandes de pirates, dont la plupart n’étaient plus en état de combattre après de fortes libations.

L’homme en bleu, dans un esprit de conciliation, voulait bien nous rendre le fusil à linéament quantique et nous accompagner, pour rencontrer Madame X.

Il me dit : « C’est pour vous que je viens. Nous nous connaissons depuis si longtemps… » La même phrase à un poil près que Madame X, j’étais estomaqué.

Monsieur Moochagoo, qui guidait les pas de Nicole-Anne, se rapprocha de moi de façon à n’être pas entendu du personnage en bleu.

Il avait des doutes sur le fait que l’homme en bleu me connut. 

Mais il y avait autre chose qui me tourmentait. Comment allions-nous survivre si nous rencontrions un fort groupe de pirates, où si nous étions assiégés dans notre maison coloniale ?

piratesS

(Messagerie : ekand4460@yahoo.fr)

Publicités

9 réflexions au sujet de « Meurtres au Louvre – 42 »

  1. Le personnage en bleu pénètre aussi bien les esprits que Madame X plonge dans votre bain ? J’aime bien les mystères. 🙂

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s