Génie

Randonnée en Forêt de Fontainebleau (partie sud). Dimanche 26 juillet 2015. 18km.

thumb_DSC09972_1024

Génie de la forêt.

Après quelques kilomètres, nous avons rencontré un génie de la forêt qui nous a cité Nietzsche : « Nun lacht die Welt, der grause Vorhang riss, / Die Hochzeit kam für Licht und Finsterniss*  » et nous a prévenu de faire attention aux Trolls énervés par la sécheresse.

Monsieur Moochagoo était d’avis d’ignorer les conseils d’un génie qui avait la tête en forme de champignon.

Moi j’étais inquiet de la présence de Trolls. Ces êtres répugnants et sales, plein de poils, avec un gros nez plein de morve et une force colossale, piquent vos sacs de randonnée pour y trouver du vin. Malappris !

Monsieur Moochagoo trouvait louche qu’un génie des forêts cite Nietzsche. Il me rapporta les propos de Treitschke, un ancien camarade Nietzsche, qui voyait en lui, « un détraqué qui nous parle tant de pensées inactuelles et qui est pourtant mordu jusqu’à la moelle par le plus actuel de tous les vices, la folie des grandeurs. » Je ne discutais pas ce point.

J’en profitais pour prendre en photo un génie si cultivé. Il prit la pose.

Il continuait à marmonner. Là, c’étaient des vers de Goethe : « Und sollt’ ich nicht, sehnsuchtigster Gewalt, / In’s Leben ziehn die einzigste Gestalt. » **

On allait prendre du retard si nous continuions à l’écouter.

Nous sommes repartis en gardant un oeil sur les Trolls, enfin plutôt un nez, en raison de leur odeur infecte. Nous avons croisé plusieurs petits groupes de randonneurs, sans odeur particulière.

Monsieur Moochagoo m’a dit : « Soyons réalistes, le ciel est couvert, avec parfois quelques gouttes de pluies. Il voudront rester à l’abri. »

En fait, nous avons déjeuné avec un Troll, avec qui nous avons partagé une bouteille de vin. La diplomatie a parfois du bon.

Belle journée !

* « Le monde rit, le noir rideau s’est déchiré, / La lumière à l’obscurité s’est unie »

** « Et ne pourrais-je pas par la puissance du plus grand désir, amener à la vie la silhouette unique entre toutes. » (Faust II, Acte II).

Publicités

12 réflexions au sujet de « Génie »

  1. On avait un peu la tronche de trolls ce dernier dimanche après une grande java et on déclamait du Nietzsche en forêt de Fontainebleau en veux-tu en voilà… Alors, je me demande… quoique nous avions pris une bonne douche ! Je m’égare, je m’égare !

    • Tu déclamais du Nietzsche? Ma belle-soeur, la soeur de Marc, lui a envoyé une carte d’anniversaire en citant du Schopenhauer. Ca fait tout drôle quand on n’est pas habitué.

      • On disait : “Celui qui sait commander trouve toujours ceux qui doivent obéir.”
        ou alors : “En vérité, les convictions sont plus dangereuses que les mensonges.”
        Et on marchait à la queue leu leu ! 😀

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s