Plastic spoon killers – 2

John Wayne disait, « Don’t pick a fight, but if you find yourself in one, I suggest you make damn sure you win. » (Ne vous engagez pas dans une bagarre, mais si vous y êtes, je vous conseille d’être vachement sûr de gagner.)

Nous avions enfin capturé l’ignoble Bis Trauman, fournisseur de drogues des plus grands rockers. La famille d’un rocker mort récemment d’une overdose avait mis un contrat de 120 000 euros sur sa tête, avec des spécificités.

Nous devions faire mourir Bis Trauman cette nuit et AVANT L’AUBE, par le rire ou l’ennui.

Bis Trauman était ligoté avec une chaîne, à l’intérieur d’un château d’eau désaffecté en Forêt de Meudon.

Il était trois heures du matin et il buvait avec une paille, une bière Mort Subite que je tenais devant lui. Nous lui faisions écouter Sheraf avec une mini enceinte.

Il nous avait bassiné jusqu’à obtenir satisfaction. Et nous ne savions toujours pas comment le faire mourir de rire ou d’ennui.

En dernier ressort, je conseillais à Monsieur Moochagoo de louer une chèvre pour lécher les pieds de Bis Trauman, comme dans le film de Fernandel.

Monsieur Moochagoo eut un regard illocutoire disparate assez terrible. Il préférait tenter l’ennui, en lui faisant écouter les six cent lieder de Schubert enregistrés par Dietrich Fischer-Dieskau.

Devant cette éventualité, Bis Trauman se mit à parler avec sa fameuse voix de velours : « Vous n’aurez jamais le temps de me faire entendre six cent lieder d’ici l’aube ; quand à la chèvre, vous n’arriverez pas à en trouver une rapidement. »

Nous avons libéré Bis Trauman qui se fondit dans la nuit.

 

Publicités

8 réflexions au sujet de « Plastic spoon killers – 2 »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s