Poireau

Nous parlions avec Monsieur Moochagoo de l’ouvrage majeur de Saint Anselme (1033-1109), le Proslogion, qui était destiné à réfuter le moine Gaunilon, qui jugeait que l’existence de Dieu était indémontrable.

J’avais préféré ouvrir cette discussion plutôt que de continuer à expliquer à Monsieur Moochagoo le sens de l’expression : « dégorger le poireau », qu’il ne connaissait pas.

J’avais habilement présenté la chose avec le faux bourdon et la reine des abeilles, tout en précisant que le bourdon n’était pas un mâle, mais appartenait à une espèce de la même famille que les abeilles.

Il n’avait pas du tout compris mes explications et, c’est là que j’avais divergé discrètement sur le Proslogion. Les lecteurs me pardonneront de parler d’un ouvrage si familier.

J’avais fait un aparté à propos de la représentation humaine de Dieu. S’il avait une peau, était-elle faite à sa taille, Dieu étant incommensurable par nature ?

Monsieur Moochagoo me reprocha le caractère louche et équivoque de mes réflexions. Les théologiens chrétiens du Moyen-Âge m’auraient condamné pour possession par les forces du mal ; celles-ci agissent sournoisement pour semer la confusion dans les esprits faibles.

Bref, la prochaine fois je n’évoquerai que la reproduction des plantes à fleur.

Conversation-saints

St Anselme (halo bleu) en conversation.

 

(Messagerie : ekand4460@yahoo.fr).

Publicités

7 réflexions au sujet de « Poireau »

  1. La confusion peut elle être utile aux esprits faibles ?
    Faut quand même faire attention car l’air de rien , la reproduction des plantes à fleurs risque également de semer indirectement une profonde confusion 🙂

  2. Je suis d’accord au sujet des bourdons. J’en vois des petites colonies dans notre jardin. J’ai même vu un bourdon célibataire qui avait fait son trou tout seul au bord de la terrasse. Il entrait et ressortait toujours seul. Il n’avait pas dû trouver l’âme sœur, le pauvre…

    • Il parait que chez les bourdons la différence entre mâle et femelle est difficilement visible même pour un entomologiste armé d’une bonne loupe. Quelque chose dans le regard?

  3. La reproduction des plantes à fleurs? Est-ce bien un spectacle visible par tous? Quand on voit la façon dont d’énormes bourdons pénètrent sauvagement en vrombissant de pauvres digitales trop petites pour les accueillir, il y a de quoi frémir…

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s