Dansons le rigodon

Braderie du Secours Populaire. 20 février 2016.

En triant des câbles d’ordinateurs USB, des cordons d’alimentation électrique, des câbles PERITEL, des câbles HDMI et des chargeurs de téléphones portables, Monsieur Moochagoo chantonnait : « Autour de ce mat de cocagne, dansons le rigodon / Plume, coiffés de couronnes de roses ou de dents de lion / A chaque jolie fille nous donnerons un vert jupon. »

C’était déjà un progrès par rapport à Andromaque de Racine qu’il avait récité in extenso,  « Donnez-moi tous les noms destinés aux parjures :
Je crains votre silence, et non pas vos injures
Et mon coeur, soulevant mille secrets témoins,
M’en dira d’autant plus que vous m’en direz moins. » 

Mais j’aimais quand même beaucoup, « Et mon coeur..M’en dira d’autant plus que vous m’en direz moins. » Une élégance de style qui faisait oublier les incroyables grossièretés   émises par les personnes opposées à une réforme de l’orthographe..de 1990. Même Jean d’Ormesson s’était cru autorisé à utiliser le mot foutre (horresco referens).

Les cordons de téléphone étaient les plus difficiles à démêler, et Monsieur Moochagoo ne manqua pas d’y trouver un indice pour expliquer le sens de la vie. Devant ma curiosité, il m’expliqua que ce sens était fort proche d’un résidu de néant

Pendant qu’un client venait donner trois euros pour un achat fait à la précédente braderie en octobre 2015, Monsieur Moochagoo était persuadé – en jetant des souris à boule dans un carton-poubelle – que s’il arrivait à connaître les différentes versions de lui-même, il trouverait LA solution.

Je pensais en moi-même que si les clients réglaient leurs dettes avec quatre mois de retard, nous n’allions pas avoir LA solution financière de nos comptes.

Belle journée !

DSC03083

Publicités

15 réflexions au sujet de « Dansons le rigodon »

  1. « Mais à quoi servirait de saisir, de percevoir ou de se plaindre de chose que de toutes façons nous échapperont – à leur commencement, dans le milieu de leur âge à la fin de leur temps ou du rigodon ? »
    je pooooose la question.

  2. Que de technologie bradée pour quelques euros. Le génie humain devient-il rapidement obsolète lorsqu’il devient consommable ? C’est une question philosophique à en perdre le fil emmêlé…

  3. Parce qu ‘« Insaisissables dans leur commencement, perceptibles seulement au milieu de leur carrière, êtres et choses nous échappent de nouveau dans leur fin » on peut dire que LA solution prend juste le temps de rencontrer les conditions de son émergence.

  4. Je connais bien ce genre de rangement de câbles et cordons variés. J’en ai même quelques uns dont j’ai oublié à quoi ils servent, et d’autres dont je sais très bien que je n’en ai pas l’usage, mais on ne sait jamais… 😉 (tous récupérés lors d’achat de PC ou de matériels divers).

    • On a passé deux heures à les répartir en sacs : câbles tel, câbles TV (dont péritel/HDMI), câbles ordinateurs (dont nombreux câbles USB), une multitude de chargeurs de tél qui pèsent une tonne, et des câbles d’alimentation électrique heureusement aux normes. Sans compter le démêlage, sans s’énerver 🙂

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s