11 – Monsieur Moochagoo fait cuire sa choucroute garnie.

thumb_DSC03662_1024

Monsieur Moochagoo a bien réfléchi et maintenant, il se contente de moudre sa choucroute garnie, à laquelle il ajoute une odeur de rose.

Il est déçu, et un peu déprimé par l’odeur de choucroute garnie à la rose.

Seul Monsieur Cochonoo a été surpris par cette odeur de rose. Il n’imaginait pas qu’une telle odeur puisse exister. Il a finit par s’en accommoder, mais préfère sa mare putride.

10 – Monsieur Moochagoo fait cuire sa choucroute garnie.

thumb_DSC03620_1024

Monsieur Moochagoo se sentit soudain responsable de tous ces événements.

Il vida son tonneau de choucroute garnie, et le mit sous le tuyau d’évacuation des eaux de pluie de la  toiture.

Puis il se cacha quelques jours dans le tonneau.

C’était humide et inconfortable (sans compter l’odeur), mais il ne plut pas et personne ne songea à le chercher là.

Il en profita pour réfléchir à un autre moyen de préparer sa choucroute garnie.

9 – Monsieur Moochagoo fait cuire sa choucroute garnie.

thumb_DSC03615_1024

Il fallait agir ! Tout le village s’agitait mais personne ne trouvait de solution.

C’est là que le discret Monsieur Informus se manifesta et promit de construire une machine adéquate dans la nuit.

Ce fut l’étonnement général. Tout le monde pensait que Monsieur Informus passait sa vie dormir.

Le lendemain matin, Monsieur Informus présenta sa machine, un Aspifuméeronflementsodeurshorribles, propre, silencieux et efficace.

Tout disparut : la fumée, les ronflements, les odeurs de choucroute garnie et de fromage pourri. Plus rien, à part l’odeur de Monsieur Cochonoo, à laquelle le village était habitué depuis longtemps.

Sans attendre de remerciements, Monsieur Informus repartit dormir. Il l’avait bien mérité.

8 – Monsieur Moochagoo fait cuire sa choucroute garnie.

thumb_DSC03602_1024

Monsieur Cochonoo aimait se baigner dans sa mare putride, en compagnie de son grand copain Canardoo. Il fut fort étonné de renifler une odeur pire que la sienne, et d’entendre des ronflements insupportables venus d’on ne sait où.

Monsieur Moochagoo, quant à lui, était perdu dans les épaisses fumées. Comme les habitants du village, il avait mal au coeur à cause du mélange des odeurs de choucroute garnie et de fromage pourri.

Tous s’exclamèrent en même temps : « Mais, que faire ? »

6 – Monsieur Moochagoo fait cuire sa choucroute garnie.

thumb_DSC03555_1024

Incommodés par  l’odeur de la choucroute garnie et les ronflements de Monsieur Moochagoo, Bric, Broc, Madame Glou-Glou et leur fidèle compagnon Gudule, ne dormaient  plus.

Ils réfléchirent et décidèrent de fabriquer un Odorifumronfleur à roulettes qui, bien sûr, fumait et ronflait, mais aussi dispensait une odeur de fromage pourri en direction de la maison de monsieur Moochagoo.

On allait voir ce qu’on allait voir ! Ce serait l’arroseur arrosé !

4 – Monsieur Moochagoo fait cuire sa choucroute garnie.

thumb_DSC03525_1024

Les plus proches voisins de Monsieur Moochagoo, la famille Robot et leur chien Onésime, dont on aurait pu penser qu’ils étaient indifférents à la fumée, n’en pouvaient plus.

L’odeur de la choucroute garnie troublait leurs nez électroniques, en particulier celui – très sensible – du chien Onésime.

Mais il y avait pire…

1 – Monsieur Moochagoo fait cuire sa choucroute garnie.

Il y a plus de vingt ans j’avais commis une petite histoire en images pour des neveux et nièces entre cinq et dix ans.

Je pensais qu’elle était perdue, mais elle m’a été  renvoyée sous forme de photos.

J’ai repris l’histoire et y ai incorporé Monsieur Moochagoo avec son consentement.

Voilà donc cette histoire qu’aucun éditeur n’aurait jamais accepté, mais que ses jeunes lecteurs ont bien aimé. Il y aura une image par jour, si c’est possible.

__________________________________________

Il était une fois un petit village qui aurait été fort tranquille, si Monsieur Moochagoo ne l’avait pas  habité.

thumb_DSC03506_1024