Décider d’être heureux

Monsieur moochagoo avait lu phrase de Voltaire : «J’ai décidé d’être heureux, parce que c’est bon pour la santé,» et avait décidé de suivre cet avis pour combattre sa tendance à la mélancolie.

Je lui demandais s’il parlait la tristesse en général ou de la tristesse en particulier? Si c’était la tristesse en général, il y avait aussi la tristesse triste et la tristesse pas triste.

Mais attention la tristesse pas triste ne veut pas dire la tristesse rigolote, ce serait triste de mal interpréter cette notion.

Et puis il y a la tristesse extérieure – qui peut être fausse – et la tristesse intérieure, dissimulée. C’est le, «Ne me secouez pas. Je suis pleine de larmes.» d’Henri Calet.

J’eu droit à un regard genre : « Optimize Your Alt Tags Intelligently », ce qui n’est pas bon signe comme chacun sait. J’abandonnais mes questions.

Il avait remarqué que, lorsqu’on a été triste, on est heureux de ne plus l’être. Finalement la tristesse est utile au bonheur. Sans bonheur pas de tristesse, et inversement.

Je pensais, quant à moi, que le bonheur et la tristesse ne se décident pas, et qu’il aurait du mal à décider d’être heureuxLa tristesse est un événement qui arrive, on ne la convoque pas.

Mais Monsieur Moochagoo persévéra : « On peut utiliser la méthode suivante : s’efforcer d’être triste, pour se sentir heureux quand la tristesse disparaît. »

Là, il a cité Shakespeare : « Susciter le fou rire dans la gorge de la mort ? Cela ne se peut, cela est impossible. L’hilarité ne peut animer une âme à l’agonie. » (Peines d’amour perdues).

Ma voisine aurait dit : « On rigole on rigole, mais on ne voit pas le fond du bol ! »

Belle journée !

7-the-punished-son-figure-jean-baptiste-greuze-2

Jean-Baptiste Greuze. Le fils puni.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Décider d’être heureux »

  1. Que dire? Que la joie est l’absence de larmes bien Ue l’on pleure aussi de joie? Boutade mise à part, le bonheur est dans ces toutes petites choses qui ne sont pas seulement l’absence de…

  2. « On rigole on rigole, mais on ne voit pas le fond du bol ! » … ça sonne bien !!!

    ( je ne vois pas non plus : j’avais lu de travers , on rigole on rigole , mais on ne voit pas la FIN du bol , bha ça revient un peu au même )
    Décider d’être heureux est une sacré discipline et demande beaucoup d’application

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s