Sortie intérieure

Je reviens sur une citation de Julien Green que j’ai déjà évoquée : « La sortie de secours est à l’intérieur de nous-mêmes. »

Oui, mais si on s’aperçoit que la sortie de secours reste fermée ou introuvable. Comment faire ? Quelle angoisse !

Vous allez me dire que si nous restons bloqués à l’intérieur de nous-même, nous risquons de tourner en rond, et nous allons rapidement nous trouver en état de cachexie mentale.

A ce propos, ma voisine m’a parlé une fois d’un cochon cachectique de son oncle, en Bretagne. Les cochons cachectiques sont rarissimes, et il faut à tout prix les engraisser sous peine d’avoir un jambon extra-maigre.

J’arrête là ma digression cochonesque.

Quoique, si le cochon est cachectique, c’est parce qu’il ne trouve pas de solution intérieure à son tourment principal, terminer en jambon.

Monsieur Moochagoo m’a encouragé à suivre un stage de formation de longue durée pour apprendre à utiliser la sortie de secours à l’intérieur de moi-même. Il a ajouté : « Quelques années devraient suffire. »

Il m’a dit : « Quant à moi, je trouve parfois un secours à l’intérieur de moi-même, grâce aux poèmes que je connais par coeur » : 

« Il me semble parfois que mon sang coule à flots,
Ainsi qu’une fontaine aux rythmiques sanglots.
Je l’entends bien qui coule avec un long murmure,
Mais je me tâte en vain pour trouver la blessure. » (Baudelaire).

Belle journée !

cochon-de-lecteur

Publicités

5 réflexions au sujet de « Sortie intérieure »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s