Tataooine – 39 Temple

Lorsque je me suis réveillé, seul, dans un immense temple dont la voute en ogive se terminait trois cent mètre plus haut, j’ai pensé : « Vais-je retrouver des survivants ? »

Quoique parler de survivants robots ne me semblait pas très cohérent.

 Il n’y avait aucune fenêtre. Au sommet de la voute, une légère brume dispensait quelques gouttes de pluie. Elles me firent penser à cette phrase de Claudel : « La pluie tombe sur les forêts de six heures ». Bon.., il n’était probablement pas six heures et il n’y avait pas de forêt.

Roland Barthes, critique littéraire, y voyait un haïku : « La pluie / tombe / sur les forêts de six heures. »

Il y avait au moins un endroit où il pleuvait sur Tataooine où, en général, les habitants ne sont pas nés de la dernière pluie (si je puis me permettre).

J’avais imaginé dans mes rêves (?) insensés que j’étais presque mort, et je m’étais préparé à un trépas définitif en me remémorant des passages du Qohélet: « Tandis que l’homme s’en va vers sa maison d’éternité et que les pleureurs tournent déjà dans la rue (…) et que la poussière retourne à la terre comme elle en est venue, et le souffle à Dieu qui l’a donné. Vanité des vanités, tout est vanité. » *

Monsieur Moochagoo – paix à son âme – m’aurait sermonné : « Vous avez trop la tête dans le guidon. »

En avançant dans le temple faiblement éclairé, je remarquais de colossales statues de dieux (?), espacées de cent mètres en cent mètres.

Loin devant moi, je vis une faible lueur. J’eu peur d’un fantôme maléfique qui hurlerait dans les ténèbres : « The worms, the worms expect me! I am a dead man”.**

J’entendis des cris effroyables qui me glacèrent le sang. Etais-je définitivement seul et abandonné à la merci de monstres ?

* Pour les puristes, autre traduction plus proche du texte original : « Futilité complète, futilité complète, tout n’est que futilité. »

** « Les vers, les vers m’attendent! Je suis un homme mort! » (The spectre Bridgroom, Irving Washington).

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Tataooine – 39 Temple »

    • Au chapitre 22, le héros dit : « J’avais été projeté plus de cent ans dans le futur (ou plus de soixante-dix ans après le moment où nous étions entrés dans le Super Destroyer Stellaire de classe Executor) !!! » En toute logique Monsieur Moochagoo est mort de vieillesse. Mais il est vrai qu’il réapparait fugitivement à Singapour aux chapitres 31 et 32.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s